Introduite au début des années 90 pour des besoins professionnels, l’automatisation du bâtiment est également devenue depuis lors assez populaire dans le marché résidentiel, plus communément appelée domotique. De récentes études ont par ailleurs montré que plusieurs facteurs, les appareils connectés par exemple, vont sérieusement booster ce marché prometteur ces prochaines années, faisant de l’automatisation, à très court terme, un sujet incontournable pour tout projet immobilier.

Malheureusement, la plupart des gens investissant dans l’automatisation ont une vue déformée de ce qu’elle apporte réellement, désenchantement et frustrations étant souvent perceptibles après l’installation.

Pour beaucoup de gens, l’automatisation, souvent présentée et vendue en ce sens, va rendre leur bâtiment « intelligent ». Dans la pratique, elle ne fait que modifier la manière dont certains processus sont gérés. Pire, dans certains cas, en lieu et place de faciliter les choses, elle crispe les utilisateurs en raison des multiples panneaux de contrôles et autres applications qui leur ont été imposés pour gérer leur bâtiment.

En réalité, avoir plusieurs systèmes d’automatisation différents dans un bâtiment est aussi « intelligent » que d’engager 5 employés et de les enfermer, sans outils de communication, dans 5 bureaux fermés. Quelles que soient leur compétences individuelles, sans communication et travail d’équipe, ces personnes seront incapables d’effectuer une tâche constructive pour votre société. Le même principe s’applique à l’automatisation.

La seule manière de rendre votre bâtiment intelligent, ou plus intelligent, est de choisir des solutions en automatisation répondant à vos besoins, comme engager d’excellents employés, s’assurer que celles-ci soient interconnectées et puissent travailler ensemble, comme une équipe de 5 employés sous la direction d’un superviseur qui, en automatisation, est un processus d’unification nommé “Intégration Totale”. Science fiction? Pas vraiment…

De nos jours, comme dans tout marché qui décolle, les marques et fournisseurs tentent de surfer sur « la vague de l’automatisation », promettant la lune au meilleur prix mais restons lucides, l’automatisation du bâtiment peut avoir différentes significations et c’est à vous de clairement définir ce que vous désirez et voulez obtenir comme résultat.
Si votre but est de vous simplifier la vie en rendant votre bâtiment intelligent ou plus efficace, deux facteurs sont à prendre en considération, les produits que vous allez utiliser et qui sera votre partenaire pour créer l’Intégration Totale dont vous rêvez.

En ce qui concerne les produits, vous devez tout d’abord clarifier vos besoins ce qui, croyez-le ou pas, est plus difficile qu’on ne pourrait le penser. Pensez autrement et sans aucune limite lorsque vous considérez l’automation, allez au bout de vos idées en évitant les « ce sera compliqué » voire « c’est impossible ».
Une fois vos besoins définis, une des qualités les plus importantes que chaque produit doit avoir est un protocole ouvert. Les protocoles ouverts vous permettent de choisir les produits les plus appropriés dans chaque technique en fonction de votre budget et/ou besoins précis, et de mélanger le tout afin d’obtenir la meilleure solution globale. Aussi, en cas de faillite du fabricant ou d’un produit en fin de vie, il vous sera facile de remplacer un produit par un autre en cas de défectuosité ou d’envie d’upgrade, vous permettant alors de choisir, une fois de plus, le meilleur composant en temps voulu.

Vos produits choisis, assurez-vous que le partenaire avec lequel vous êtes sur le point de signer un contrat est capable d’intégrer correctement le tout au sein d’une Solution Totale sans faux pli. Généralement, une telle Solution Totale impose un outil de gestion permettant d’interconnecter tous les protocoles ouverts entre eux et de piloter les différentes technologies à partir d’une interface utilisateur unique – un peu comme un chef d’orchestre qui transforme les sons émanant de différents instruments en de magnifiques mélodies, acceptant de nouveaux instruments au fil du temps.
Quand travailler avec un intégrateur vous permettra de tirer le meilleur de votre investissement, cela vous garantira également un suivi professionnel de votre installation et des possibilités d’upgrades futurs.

Les solutions en intégration existent sous plusieurs formes et budgets, certaines présentant de sérieuses limitations techniques dans l’un ou l’autre domaine. Dépendant du projet qui vous occupe, il serait dès lors extrêmement sage de vous informer si la solution que vous êtes prêt à envisager répond bien à vos besoins actuels mais également ceux que vous pourriez avoir dans le futur, sans limitations.
En complément des techniques classiques comme l’électricité, l’éclairage, le chauffage ou les stores, gardez à l’esprit que d’autres comme l’audio/vidéo, la vidéo-surveillance, le contrôle d’accès, les stations de charge pour voitures ou même le digital signage et autres kiosques devraient également être intégrés afin d’obtenir un bâtiment totalement interactif; une solution ouverte et évolutive est dès lors un must, sachant surtout que personne ne sait ce que demain nous réserve.

Les discours commerciaux étant ce qu’ils sont, il serait judicieux de ne pas croire aveuglément les vendeurs et autres brochures. Demandez des démos voire mieux, discutez avec des utilisateurs qui pourront, mieux que quiconque, vous expliquer les limitations de ce en quoi ils ont investi tout en vous garantissant à quel point le partenaire avec lequel vous désirez travailler est sérieux, ou pas.
Les solutions efficaces peuvent bien entendu sembler onéreuses mais en y réfléchissant à deux fois, payer pour quelque chose qui ne correspond pas à vos besoins, quel que soit le prix payé, est déjà bien trop cher. Pire, si ce que vous achetez ne peut évoluer, imaginez ce qu’il vous en coûtera de devoir tout recommencer à zéro demain…